Les gués

Objectifs spécifiques

Ouvrage de franchissement simple, pour des petits cours d’eau non permanent, le gué permet aux véhicules de passer en toute sécurité tout au long de l’année.

Fiche technique

Les piétons doivent un peu se mouiller les pieds pendant l’hivernage, mais cet ouvrage est peu couteux, facile d’entretien et bien adapté pour faciliter l’accès à proximité des villages.

       

1994-1995 : réalisation de 3 gués, désenclavant trois villages de la commune de DEMBELLA et favorisant le désenclavement de la plaine hydro-agricole du Koureh.

Depuis 2000 : plusieurs autres gués ont été construits lors de la réalisation des pistes latéritiques.

Actions d’accompagnement

Sensibilisation des élus et des populations sur la notion d’entretien des infrastructures.

Spécificités des réalisations

Dans certains cas, quand la pression de l’eau n’est pas trop forte pendant la saison des pluies, les gués sont remplacés par des passages busés, comme sur la piste N’Tiobougou-Tietimbougou, sur l’axe  BLENDIO-DEMBELA.

Résultats

Nous avons noté de grandes avancées sur la mobilisation et de la responsabilisation des populations. En effet des travaux d’entretien au niveau du gué de Dembella ont été réalisés par les villageois (empierrement).

Ces ouvrages présentent aussi une grande résistance. Sur la piste Dembela - N’Tiobougou par exemple, les gués construits en 2000 sont toujours en très bon état.

Depuis, les communes maliennes ont financé elles-mêmes plusieurs gués pour faciliter le désenclavement des villages les plus difficiles d’accès.

RETOUR HAUT DE PAGE