La bibliothèque du CIAGE

Toutes les actualités de la bibliothèque sur notre blog

Objectifs spécifiques

- Proposer un accès à des services culturels de proximité en zone rurale

- Favoriser l’apprentissage de la lecture

- Améliorer le niveau scolaire

Fiche technique

Plus qu’une bibliothèque : un centre de ressources

La bibliothèque propose de nombreux ouvrages : romans jeunesse et adulte, livres de sciences, livres scolaires, magazines, littérature africaine et livres en bambara.

Mais aussi des fascicules correspondant à toutes les formations dispensées au CIAGE, ainsi que des fiches techniques couvrant tous les projets en cours : transformation des produits, maraichage, constructions en terre et bien d’autres.

La bibliothèque est aussi un lieu d’accueil pour les élèves qui souhaitent faire leurs devoirs, car c’est un des rares bâtiments électrifiés du village. Lumière, ressources documentaires, planisphère, tableau à craies sont à leur disposition.

En dehors des heures d’ouverture, la bibliothèque, équipée d’un vidéo-projecteur, sert aussi de salle de réunion et de formation, à destination des associations et collectivités locales.

Depuis 2015, quelques ordinateurs sont à la disposition du public pour une initiation à l’informatique.

Actions d’accompagnement

Renouvèlement des livres et équipement

Un gros effort est fait en France pour compléter les rayons, avec des ouvrages correspondants aux attentes du public malien et en 2011, un budget annuel est voté pour acheter chaque année au Mali quelques livres neufs.

Grâce à une subvention exceptionnelle de LA ROCHETTE en 2014-2015, les livres sont désormais plus visibles, avec la confection de deux armoires vitrées.

Notre factotum, Younoussa SANOGO, a complété l’équipement en fabriquant un tableau à craies et des cadres pour mettre en valeur affiches et planisphère.

Bénévolat et formation continue

Au Mali, la secrétaire dactylo de la mairie de Dembela devient bibliothécaire bénévole, avec des heures d’ouverture adaptées tant à son travail qu’aux contraintes du public (en dehors des heures de classe, un créneau le jour du marché, etc.)

Une commission bibliothèque est créée en France, avec la forte implication de la bibliothèque de La Rochette. Ce qui permet, à chaque mission, d’améliorer le fonctionnement de la bibliothèque et de former la bibliothécaire (classification DEWEY, conseils aux lecteurs, tri des livres, etc.).

En 2010, Awa DIABATE, la bibliothécaire, vient en France et échange avec la bibliothèque de La Rochette et la médiathèque de Pontcharra.

Ainsi, le rangement des livres respecte désormais la classification internationale simplifiée « Dewey ». Ils sont ainsi plus visibles et facile à retrouver, avec des étiquettes de côtes et séparés par des planchettes de bois pour visualiser la classification.

Informatisation

Afin de faciliter la gestion des prêts, un ordinateur (don du Trésor Public) est installé avec un logiciel associatif.

 

En 2015, un embryon d’espace numérique est installé, avec les anciens ordinateurs des mairies maliennes, pour l’initiation à l’informatique. Le bureau spécifique et l’installation électrique sont, là encore, réalisés par notre factotum.

La bibliothécaire est formée par nos bénévoles pour animer cet espace.

 

Concours de lecture

En 2015, un concours de lecture annuel se met en place avec les seconds cycles (collèges), pour promouvoir la bibliothèque, améliorer le niveau des élèves mais aussi renforcer la coopération entre les acteurs de l’éducation.

Baptisé « Concours Zandiougou SAMAKE » en hommage au fondateur malien de la coopération décentralisée à Dembela, qui fut aussi moteur de la création du second cycle de la commune (en savoir plus), celui-ci prend de l’ampleur en associant chaque année de nouvelles écoles.

Epreuves : dictée, lecture, culture générale :

Cet évènement est l’occasion de faire découvrir la bibliothèque, de rassembler des personnalités des différentes communes, mais aussi de diffuser des clips de sensibilisation.

En 2016, les élèves ont aussi présenté un exposé qu’ils avaient préparé sur la scolarisation des filles et les Maladies Sexuellement Transmissibles.

En parallèle en 2015, un concours en France :

Deux classes du collège George Sand ont réalisé des œuvres sur le thème : « l’action de l’ARCADE au Mali ».

10 œuvres ont été primées le 2 juin, lors d’une « soirée Mali » organisée au collège par les élèves et leur enseignante.

Après la présentation de leurs œuvres et une exposition sur l‘Afrique, nous avons projeté le film « Fanta, petite fille de la brousse malienne », et 6 membres de l’ARCADE, composant le jury, ont remis leurs prix aux lauréats.

Nous avons été épatés par la qualité des œuvres présentées par les élèves, œuvres qu’ils ont réalisées en dehors des heures de cours. Nous avons aussi apprécié la sensibilité, la symbolique et la qualité des messages émanant de ces œuvres, preuve que les élèves ont retenus et compris beaucoup de choses lors de nos interventions en classe.

Ces évènements ont un grand succès auprès des élèves, mais aussi de tous les participants (parents d’élèves, enseignants, élus, etc.).

Découvrez toutes les œuvres primées en cliquant ici !

Spécificités des réalisations

En 2002, 4 stagiaires de l’IUFM montent un projet bibliothèque avec un enseignant du premier cycle de Dembella. 2 armoires sont installées dans le bureau du directeur et les livres sont prêtés aux élèves. Mais depuis le décès de cet enseignant, la bibliothèque vivotait au gré des mutations. En 2009, devant la demande de livres, tant par les enseignants que par les jeunes des villages, nous avons réétudié le projet, avec une structure plus pérenne :

La bibliothèque n’est plus dans l’enceinte de l’école, mais dans un bâtiment à vocation intercommunale. Elle est ouverte à toute la population et géré par une bénévole malienne, sans lien avec les écoles.

Ce qui n’empêche pas un partenariat étroit avec les écoles, notamment à travers le concours de lecture.

Afin de faciliter l’emprunt des livres pour les villages les plus éloignés, des conditions d’emprunt spécifiques se mettent en place, se rapprochant du concept de « bibliobus ».

La bibliothèque est approvisionnée par des dons de livres, mais aussi achats au Mali, pour répondre aux plus près aux attentes des lecteurs, qui recherchent essentiellement de la littérature africaine et des ouvrages de vulgarisation scientifique.

Résultats

- La deuxième bibliothèque du CAP (Académie) après celle de la ville de Niena ;

- Plus de 800 ouvrages disponibles,

- Des lecteurs des 4 communes, dans un rayon de 40 km autour de la bibliothèque : élèves, enseignants, mais aussi élus, techniciens et agriculteurs ;

- L’amélioration des résultats scolaires pour les élèves qui fréquentent la bibliothèque ;

- Une motivation accrue des enseignants, qui sont revalorisés et ont à disposition plus d’outils pour préparer leurs leçons ;

- Un attrait supplémentaire pour encourager des lettrés à s’installer dans la zone ;

- Une reconnaissance par le CAP, qui souhaite l’extension de cette initiative à d’autres localités ;

- Une volonté locale de mettre aussi en place d’autres services culturels, tel que des séances de cinéma.

RETOUR HAUT DE PAGE