L’approche Genre dans un projet global de développement

Objectifs spécifiques

- Faciliter la participation des femmes dans le développement local

- Faire accepter cette participation par l’ensemble de la communauté

- Tenir compte des relations homme-femme et de leur évolution dans tous les volets du projet

- Faire prendre conscience, par les femmes et par les hommes, du potentiel des femmes pour participer au développement de leur collectivité, à tous les niveaux : économique, social, organisationnel, politique.

- Accompagner en douceur l'évolution des rapports femmes-hommes dans le respect de nos différences culturelles.

Fiche technique

- un volet transversal, permettant de renforcer le rôle des femmes dans la société et promouvoir la complémentarité homme-femme.

- appuyer la structuration des organisations féminines

- Etudier et travailler avec elles sur leurs projets, pour qu’elles ne s'engagent que dans des activités viables et pérennes.

- Favoriser leur participation en leur donnant la parole dans des réunions spécifiquement destinées aux femmes.

- Lors des réunions publiques, leur proposer systématiquement la parole, être à l'écoute, souligner leur participation spontanée.

    

- Montrer l'exemple :

La déléguée générale de l'association est une femme, qui vient seule, plusieurs mois par an, sur le terrain, et travaille autant avec les hommes qu'avec les femmes, prend la parole en public, etc. De même, une partie des bénévoles et des élus français qui se présentent sur le terrain sont des femmes. Cela pose des questions à la population et ouvre des discussions spontanées sur la place de la femme dans nos deux cultures. Ces échanges amènent à une ouverture d'esprit, une réflexion en douceur sur la place des femmes et ses capacités à apporter sa contribution au développement de la communauté.

     

Il en est de même lors des missions de maliens en France, qui voit d'eux-mêmes les relations femmes-hommes telles qu'elles existent dans la société française et au sein de l'association.

- Le personnel malien en poste sur le terrain est également sensibilisé à ces questions, et nous avons toujours eu du personnel très respectueux des femmes, tout en étant conscient des réalités coutumières et sociales.

    

Actions d’accompagnement

Sensibilisations

En parallèle de l'appui aux activités économiques des femmes, nous sommes attentifs à leurs besoins spécifiques dans tous les domaines d'action, et cherchons à sensibiliser l'ensemble de la communauté sur des thèmes qui touchent plus fortement les femmes que les hommes : excision, grossesses non désirées, VIH, accès à l'eau potable, mais aussi sur l’intérêt de créer une plus-value locale, sur l’hygiène, la démocratie, etc.

Ces sensibilisations se font lors de réunions ou de rencontres, si les sujets en question sont abordés, à l’occasion de projections de film, pendant la Journée de la Femme, dans les écoles avec l’appui de partenaires maliens, etc.

Formations

Formation continue au fil du suivi de gestion et des expérimentations agricoles, et formations ponctuelles en gestion.

Libérer du temps pour favoriser la participation des femmes

Les foyers améliorés permettent de limiter la quantité de bois, donc de réduire la corvée de ramassage du bois. En savoir plus sur les foyers améliorés

Le volet Hydraulique est également très important, car les ouvrages d’accès à l’eau potable réduisent considérablement la corvée d’eau, qui est en général attribuée aux femmes et aux jeunes filles. Ainsi, les femmes ont plus de temps pour les activités génératrices de revenus, ou pour participer aux réunions.

Et bien sûr, la plate-forme des femmes, qui leur permet d'apporter au moulin les céréales qu'elles devaient avant moudre à l'aide du pilon.

Quant aux jeunes filles, elles peuvent ainsi plus facilement se consacrer à leurs études, ce qui leur permet, par la suite, d’avoir des acquis pour s’investir dans les projets de la communauté.

     

Spécificités des réalisations

Le binôme franco-malien composé d’une femme et d’un homme, représenté par la déléguée générale et le chef de projet, nous permet de travailler "en douceur" sur ce thème, par des échanges de point de vue.

Le fait d'avoir une équipe des deux genres, et des deux cultures, nous permet d'éviter de commettre des erreurs dus à nos différences culturelles, et multiplie donc nos chances de réussite sur les projets à destination des femmes, et pour l'intégration progressive des femmes dans les instances dirigeante.

Résultats

Les femmes s'organisent en association et officialisent leurs démarches, avec l'aide des autorités communales, dans l'ensemble des villages du projet.

De plus en plus de projet portés par les associations féminines nous sont présentés par les communes, qui les inscrivent dans leurs plans de développement.

Les difficultés de scolarisation des filles et les problèmes de grossesses non désirées ne sont plus tabous, et sont désormais abordés en réunion publique, par les hommes comme par les femmes.

Elles commencent à prendre conscience de leurs capacités en terme de gestion et de participation, et choisissent peu à peu de jeunes femmes lettrées dans les bureaux de gestion.

Les hommes, que ce soit les élus ou les autorités coutumières, les accompagnent dans ces démarches, et commencent à accepter qu'elles puissent gérer des projets économiques en autonomie.

  

RETOUR HAUT DE PAGE