Les mairies

La création des communes maliennes

·  1992 Révolution malienne et implantation de la DEMOCRATIE
·  1995 1ère convention de coopération décentralisée
·  1996 Création de 684 communes rurales
·  1999 Elections des premiers conseils municipaux et de leurs maires

Des Infrastructures

2001 : construction de la mairie de Dembella. En attendant, la base ARCADE est « réquisitionnée » pour permettre aux élus et au personnel de travailler.

Les autres communes construiront leurs mairies les années suivantes.

- Etudes des marchés de Blendio et de Dembella (assainissement et infrastructures)
- Etudes topographique et cadastrale du chef-lieu de Dembella

L'outil informatique

Dans chaque commune : un panneau solaire, un ordinateur, une imprimante, une clé USB
Objectif : faciliter la gestion municipale et limiter les erreurs

- Formations informatiques
- Implantation d’interface de gestion comptable et de gestion de l’état civil adaptées, qui premettent de produire automatiquement les comptes administratifs, statistiques, état de la trésorerie, ...
- Echanges entre les communes maliennes, et avec les communes françaises via l’installation Internet à Sikasso

   

Formation des cadres administratifs et des élus

- Au jour le jour par des échanges directs permettant de répondre au plus près aux besoins
- Appui-conseil permanent : échanges directs, participation à des conseils communaux et à des réunions de travail
- Par des échanges avec leurs homologues français
- En favorisant les échanges entre les communes maliennes
- Par des formations ponctuelles avec des employés des collectivités françaises (ex : gestion communale ave cun percepteur, rôle du secrétaire général avec un secrétaire général, etc ...)

   

Démocratie participative

- Tournée annuelle de sensibilisation des élus : l’ARCADE les accompagne lors des Assemblées Générales dans chaque village, qui sont l’occasion pour les élus de faire le bilan de l’année, d’expliquer les décisions prises, d’échanger avec les habitants et de sensibiliser sur de nombreux sujets (santé, environnement, fiscalité, …)
- Inscription des projets dans le PDSEC : plan quinquennal de développement, document rédigé par les élus en concertation avec tous les villages de la commune.

 

Une exigence : le recouvrement des impôts

Le préalable à l’extension du projet à de nouvelles communes était un taux de recouvrement de la TDRL (taxe de développement local) d’au moins 80%, ou une forte hausse pour les communes qui partaient de très bas.

En revanche, il était important pour ces communes de montrer, dès leur création, que les impôts servaient à financer des réalisations concrètes sur leur territoire, ce qui a été fait sur l'ensemble des volets de compétence des communes.